Skip to content
« UFB lutte contre l’exclusion sociale depuis 50 ans », Catherine Tricot témoignage

« Depuis 1972, United Fund for Belgium vient en aide aux plus vulnérables en finançant des projets d’associations dédiées notamment aux personnes handicapées, aux enfants en détresse, aux plus démunis.

Nous avons rencontré Catherine Tricot, CEO de l’association, très motivée par ce combat contre l’exclusion sociale et pour l’intégration des plus faibles dans notre société.

Quel message voudriez-vous faire passer à l’occasion de cette étape marquante pour l’association ?

En premier lieu notre fierté pour le bilan de ces 50 ans de lutte pour l’intégration sociale. Durant ce demi-siècle, nous avons récolté 27 millions d’euros auprès de nos donateurs et reversé la totalité à environ 3000 projets initiés à travers toute la Belgique. Je souligne l’importance du rôle de ‘connecteur’ entre nos donateurs et les associations que nous soutenons et la confiance que nous accordent les entreprises. Cette confiance est liée à notre bonne gouvernance. Le mécanisme de financement de nos opérations garantit que tous les dons sont redistribués à 100% aux projets des associations. Et nous adhérons au code de Déontologie de l’Association pour une Éthique dans la Récolte de Fonds (AERF) et sommes membres de Donorinfo.be.

Comment est gérée l’association et avec quel effectif ?

Notre mission consiste à récolter des fonds auprès des entreprises et à attribuer ceux-ci à des projets concrets d’associations. Nous sommes une petite équipe de quatre personnes épaulée par un conseil d’administration, dont je fais partie, qui rassemble tant des personnes représentant des entreprises que des personnes indépendantes.

Et pour l’examen et l’acceptation des projets, nous fonctionnons avec un comité d’allocation composé d’une vingtaine de personnes, réparties dans toute la Belgique. Les membres de ce comité rendent visite aux associations sur le terrain qui soumettent des projets, discutent avec celles-ci et quand ils estiment que le projet répond aux exigences d’UFB, le président le soumet au conseil d’administration.

Il s’agit toujours de projets très concrets, qui profitent directement aux personnes visées, donc les bénéficiaires des associations. Les projets sont variés, comme le soutien à une association pour se procurer une camionnette aménagée pour des handicapés, une nouvelle cuisine, un jardin potager pour des enfants, nous soutenons aussi l’hypo-thérapie, via l’aménagement d’un manège par exemple. »

Lire plus…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières actualités